Les retraités manifesteront le 3 juin à Paris

Manifestation nationale unitaire des retraités à l’appel de la CGT, la CFTC, la FGR-FP, FO, la FSU, Solidaires, LSR et l’UNRPA.

Article mis en ligne le 20 mai 2014
dernière modification le 22 février 2018
logo imprimer

Depuis quelques mois, la liste des mesures gouvernementales portant un coup très dur au pouvoir d’achat des retraités ne cesse de s’allonger (notamment, imposition des majorations familiales pour les retraités ayant eu trois enfants ou plus, auparavant exonérées, gel des retraites complémentaires AGIRC et ARRCO en 2014).

A ces mesures s’ajoutent d’autres dispositions, telles que :
- la CASA de 0,3% (Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie) sur les pensions des retraités imposables depuis le 1° avril 2013,
- la suppression de la demie part pour le calcul de l’imposition des personnes seules, veuves ou divorcées ayant élevé des enfants, ce qui peut entraîner une conséquente augmentation de l’impôt ou qui peut rendre imposables des personnes qui ne l’étaient pas auparavant
- l’augmentation de la TVA intervenue le 1° janvier 2014.

Les annonces du mois d’avril aggravent encore la situation :

16-04-2014 : Le premier ministre annonce en application du « pacte de responsabilité » le gel des retraites pour 2014. Celles-ci ne seront revalorisées qu’au 1° octobre 2015 [1], ainsi que les allocations familiales et les allocations logement [2]. D’autres mesures sont également annoncées telles que le gel du point d’indice des fonctionnaires jusqu’en 2017 ...

29-04-2014 : Face aux réactions unanimes des organisations syndicales, et en particulier de la FSU, et d’une partie des députés de la majorité, le premier ministre a annoncé des aménagements de ces mesures : les retraites en dessous de 1200€ seront revalorisées ... au 1er octobre 2014], ce qui signifie qu’elles ne sont pas épargnées par le report du 1° avril au 1° octobre. Les retraites au-dessus de 1200€ restent gelées jusqu’au 1° octobre 2015. Le gel du point d’indice des fonctionnaires est l’objet d’une clause de « revoyure » si la situation économique le permet.....

A noter que :
- l’ASPA (ex-minimum vieillesse) a été revalorisé de 0,6%, au niveau de l’inflation, au premier avril 2014. Cela fait passer l’ASPA à 792€ pour une personne seule, contre 787,26€ en 2013 et à 1229,60€ pour un couple, contre 1222,27€ en 2013. L’ASPA est inférieure au seuil de pauvreté . En France, un individu peut être considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 814 ou 977 euros(données 2011) selon la définition de la pauvreté utilisée (seuil à 50 % ou à 60 % du niveau de vie médian).
- La fiscalisation des majorations de pension pour les parents de trois enfants ou plus est maintenue, quel que soit le niveau de revenus,
- La suppression de la demi-part accordée aux parents isolé ayant élevé des enfants est maintenue, Ces deux dernières dispositions sont particulièrement brutales car elles peuvent rendre imposables des personnes qui ne l’étaient pas, ce qui peut entraîner de nouvelles impositions en cascade ( taxe d’habitation, redevance audio, CSG ....)

La manifestation nationale unitaire des retraités à l’appel de la CGT, la CFTC, la FGR-FP, FO, la FSU, Solidaires, LSR, l’UNRPA, est donc plus que jamais d’actualité (La CFDT et l’UNSA on refusé de s’associer au mouvement au niveau national). La FSU et ses retraités doivent y tenir toute leur place

Organisation de la journée :

- 11 h : Rassemblement et pique-nique place Joffre (métro École Militaire) avec animation (musique, prises de paroles). La FSU aura un stand. Il est important que nous soyons nombreux dès 11 h.
- 13 h : Manifestation. La ville de Paris nous contraint, pour des questions de sécurité, à un parcours de 4 km de la place Joffre au ministère des Affaires Sociales et de la Santé, parcours à ce jour non connu, si bien que la fin de la manifestation est prévue vers 16 h.

Dans chaque département, contactez la section départementale de la FSU (ou les responsables des retraités du SNES) pour connaitre les modalités pratiques du déplacement à Paris.

- Télécharger l’appel national

Notes :

[1Cela rapportera 1,3 Mds€ supplémentaires aux caisses de retraite et au budget de l’État

[2Ce qui représente 0,7Mds€ d’ « économies », c’est à dire de prestations en moins.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.81
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2