Le 27 septembre, une journée qui va compter !
Article mis en ligne le 30 septembre 2011
logo imprimer

Grève et manifestations du 27 septembre dans l’académie, une mobilisation qui va compter !

Dans l’académie, la participation était à la hauteur de la mobilisation dans l’ensemble du pays. Les manifestations ont rassemblé plus de 8000 personnels de l’Education, majoritairement derrière les drapeaux de la FSU et ses syndicats (2000 manifestants à Orléans et Tours, 1500 à Bourges, 400 à Montargis, 1000 à Chartres, 500 à Châteauroux, 700 à Blois).

La grève a été bien suivie, autour de 45% dans le second degré, et de 50 à 65% dans le premier degré, où de nombreuses écoles étaient fermées. Une réalité visible, que ne pouvaient masquer les sous-estimations officielles de la police et du recteur !

Dans les cortèges, c’est bien l’enseignement public qui a défilé, même si les media ont mis l’accent sur la participation pourtant anecdotique de l’enseignement privé, où les suppressions sont sans commune mesure avec les charrettes d’emplois publics perdus.

Les personnels de l’Education ont voulu faire connaître leur colère face aux dégradations de cette rentrée, qui vont rendre encore plus difficile l’exercice de leurs métiers au service de la réussite de tous les jeunes. Ils sont venus dire leur refus du budget 2012 avec ses 14 500 suppressions de postes. Une première mobilisation qui va peser dans la période qui vient, et sur laquelle s’appuyer pour poursuivre et amplifier l’action pour que l’Education ait les moyens d’assurer ses missions de Service public.

Nous appelons dès maintenant les personnels à participer à la journée de mobilisation interprofessionnelle du 11 octobre, pour une autre répartition des richesses, pour la promotion des services publics, pour une école pleinement reconnue comme un investissement indispensable.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.81
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2