Communiqué de presse
Article mis en ligne le 15 décembre 2017
dernière modification le 29 mars 2018
logo imprimer

Facture d’électricité des lycées : +50 % d’ici 2020 ! Vive le marché !
Depuis 2015, les établissements scolaires ont dû abandonner les tarifs réglementés d’EDF pour souscrire à une offre de marché.
Pour les thuriféraires du libéralisme, l’ouverture à la concurrence devait – et doit toujours – bénéficier aux consommateurs et en conséquences, les prix devaient miraculeusement baisser.
Ce qui est en train de se passer pour les lycées de l’académie dément définitivement ce dogme.
En effet, les établissements adhérents au groupement d’achat Approlys Centr’Achat ont la désagréable surprise d’apprendre qu’à l’occasion du renouvellement du marché, les tarifs sont en hausse d’environ 30 % ! Cette hausse pourrait bien ne pas être la dernière puisque dans un courrier adressé aux chefs d’établissement, François Bonneau averti : une augmentation de 50 % est envisageable d’ici 2020 !
Les conseils d’administration des lycées, qui doivent normalement se prononcer sur la signature du contrat sont pris au piège : soit le vote contre est majoritaire et dans ce cas l’établissement n’aura plus de fournisseur d’électricité au 1er janvier, soit ils laissent passer et le budget de
l’établissement se trouve impacté.
Pour la FSU, première fédération syndicale de l’éducation, tout cela démontre qu’il est plus que temps de sortir de la concurrence libre et non faussée imposée par les traités européens et qu’il est nécessaire de développer un nouveau service public de l’énergie. C’est aussi la preuve que des tarifs réglementés, établis démocratiquement et en transparence, sont la garantie d’un prix juste de l’énergie.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.81
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2